Douze métiers d’art à l’Espace des télégraphes

Au sujet de

Douze artisans d’art investissent l’espace des télégraphes au Quartier du Flon. Vous serez accueillis par des métiers aussi divers que mosaïste, doreur, relieur, ébéniste, bijoutière, restaurateur de tapis, tapissier décorateur, restaurateur de tableaux, créateur de luminaires, tous membres de l’Association Vaudoise des Métiers d’Art. Projetez-vous dans leur univers, savourez leurs démonstrations !

Olivier Boehm, ébéniste

En 1997, Olivier Boehm débute son apprentissage chez Maurice Jaques, ébéniste et doyen de la section de préapprentissage du Centre d’enseignement professionnel de Vevey. Ensemble, ils créent des meubles d’époque et travaillent sur des chantiers de restauration prestigieux comme celui du bateau La Suisse de la Compagnie générale de navigation.

Caroline Catti, bijoutière-joaillière

Depuis son plus jeune âge, Caroline Catti, aime dessiner, découper, coller, créer. Elle a l’opportunité de faire tout cela en devenant bijoutière-joaillière. Au terme d’un apprentissage de quatre ans, elle obtient son CFC. Elle exerce son métier dans plusieurs ateliers, puis en 2015, elle ouvre son atelier-boutique dans le bourg de Lutry.

Adriana Cavallaro, mosaïste

Adriana Cavallaro est née à Catane. Elle grandit à Ravenne, berceau de la mosaïque byzantine. Elle étudie cet art traditionnel pendant plus de 11 ans, d’abord à l’Institut d’arts appliqués de Ravenne puis à l’ Haute école d'art et de design de Genève. En 2004, elle effectue un semestre d’échange et décide de s’établir en Suisse.

Silke Droessaert, doreuse restauratrice

Silke Droessaert trouve sa voie par hasard en entrant chez un maître doreur-encadreur à Lausanne. Trois ans plus tard, elle obtient son CFC après avoir appris, entre autres, à reconnaître feuilles d’acanthe, rosaces et raies de cœurs. Par la suite, sa passion des gravures anciennes la pousse à se former à la conservation et à la restauration de documents graphiques à l’Ecole du Vésinet à Paris.

Line Duboux, restauratrice de tapis

Après un stage de réparation de tapis, Line Duboux commence son apprentissage de stoppeuse artistique chez König Tapis en 1981 et obtient son CFC en 1984. Au fil du temps, elle a l'occasion de restaurer des tapis et des tissages de tout âge et de toutes provenances, acquérant ainsi de l’expérience. En 2017, elle reprend seule la destinée de l'atelier.

Thérèse Dupont, restauratrice d’art

Thérèse Dupont entreprend des études de restauration d’art à Florence. Son métier sera sa passion, il lui permet de côtoyer une riche palette d’œuvres, voyageant du moyen-âge à l’époque contemporaine, entre peintures de format de poche et chantiers d’église imposants. De 1989 à 2001 elle est impliquée dans un atelier à Fribourg, puis elle ouvre son atelier et rayonne dans toute la Suisse romande.

Marc Froger, ébéniste d'art

Né en 1959, Marc Froger se forme à l'ébénisterie en France avant de travailler dans plusieurs ateliers prestigieux de Paris. Sa spécialité est la restauration de meubles marquetés du XVIIIème siècle. En 1982, il participe à la mise au point du premier brevet déposé dans le domaine de la restauration de meubles. Il est indépendant depuis 1990.

Christian Gilliéron, tapissier-décorateur

Après un apprentissage de quatre ans chez René Périllard décorateur, Christian Gilliéron travaille cinq ans dans un atelier renommé, spécialisé dans le rembourrage et la couverture de meubles. En 1987, il s’installe à son compte. Soucieux de perpétuer ce métier qu’il trouve magnifique, il forme des apprenti-e-s et leur transmet sa passion pour son travail.

Anthony Guyot, doreur encadreur

Après avoir interrompu un apprentissage en menuiserie en 1978, Anthony Guyot réalise qu’il était important de faire de sa vie quelque chose que l’on aime vraiment. En parcourant une liste de métiers, il est attiré par le mot « doreur-apprêteur ». Trois ans plus tard, il obtient son CFC. Il parfait sa formation pendant quatre ans auprès de Rudolf Berger, professeur de dorure renommé de Berne.

Laurent Jaquet, relieur

Laurent Jaquet choisit la profession de relieur pour la variété des tâches, la diversité des matériaux et bien sûr le livre, l'objet même du métier. Apprenti dans l'atelier Boulenaz à Vevey, il termine sa formation en 1986 et la complète à l'école de reliure d'art Centro Del Bel Libro à Ascona au Tessin. Il perfectionne son art à Genève en s'intéressant à la restauration de livres anciens.

Fabien Robert, tapissier décorateur d’intérieur

Valaisan d’origine, Fabien Robert fait son apprentissage de tapissier à Fribourg et obtient son CFC en 1982. Puis il développe son savoir-faire par une forme de tour de compagnonnage chez divers maîtres tapissiers notamment chez un meilleur ouvrier de France et chez René Steiner, antiquaire à Bussigny. Il ouvre son propre atelier à Prilly en 2010.

Laurence Zähner, abat-jouriste et fabricante de luminaires

Depuis seize ans, Laurence Zähner pratique le métier d’abat-jouriste et fabricant de luminaires. Après des études de droit, à Paris et Lausanne, cette Parisienne découvre sa vocation et s’oriente vers le monde de l’artisanat d’art. Après une formation d’abat-jouriste à Paris, elle fonde VdeV CREATION en 2004. Depuis, elle œuvre sans relâche à perfectionner sa maîtrise technique.

http://blog.metiersdartvaud.ch/articles/douze-metiers-dart-a-lespace-des-telegraphes/

Adresse

Espace des télégraphes
Rue des Côtes-de-Montbenon 16
1003 Lausanne

Accessible en transport public

Parking à proximité




Douze métiers d’art à l’Espace des télégraphes

Au sujet de

Douze artisans d’art investissent l’espace des télégraphes au Quartier du Flon. Vous serez accueillis par des métiers aussi divers que mosaïste, doreur, relieur, ébéniste, bijoutière, restaurateur de tapis, tapissier décorateur, restaurateur de tableaux, créateur de luminaires, tous membres de l’Association Vaudoise des Métiers d’Art. Projetez-vous dans leur univers, savourez leurs démonstrations !

Olivier Boehm, ébéniste

En 1997, Olivier Boehm débute son apprentissage chez Maurice Jaques, ébéniste et doyen de la section de préapprentissage du Centre d’enseignement professionnel de Vevey. Ensemble, ils créent des meubles d’époque et travaillent sur des chantiers de restauration prestigieux comme celui du bateau La Suisse de la Compagnie générale de navigation.

Caroline Catti, bijoutière-joaillière

Depuis son plus jeune âge, Caroline Catti, aime dessiner, découper, coller, créer. Elle a l’opportunité de faire tout cela en devenant bijoutière-joaillière. Au terme d’un apprentissage de quatre ans, elle obtient son CFC. Elle exerce son métier dans plusieurs ateliers, puis en 2015, elle ouvre son atelier-boutique dans le bourg de Lutry.

Adriana Cavallaro, mosaïste

Adriana Cavallaro est née à Catane. Elle grandit à Ravenne, berceau de la mosaïque byzantine. Elle étudie cet art traditionnel pendant plus de 11 ans, d’abord à l’Institut d’arts appliqués de Ravenne puis à l’ Haute école d'art et de design de Genève. En 2004, elle effectue un semestre d’échange et décide de s’établir en Suisse.

Silke Droessaert, doreuse restauratrice

Silke Droessaert trouve sa voie par hasard en entrant chez un maître doreur-encadreur à Lausanne. Trois ans plus tard, elle obtient son CFC après avoir appris, entre autres, à reconnaître feuilles d’acanthe, rosaces et raies de cœurs. Par la suite, sa passion des gravures anciennes la pousse à se former à la conservation et à la restauration de documents graphiques à l’Ecole du Vésinet à Paris.

Line Duboux, restauratrice de tapis

Après un stage de réparation de tapis, Line Duboux commence son apprentissage de stoppeuse artistique chez König Tapis en 1981 et obtient son CFC en 1984. Au fil du temps, elle a l'occasion de restaurer des tapis et des tissages de tout âge et de toutes provenances, acquérant ainsi de l’expérience. En 2017, elle reprend seule la destinée de l'atelier.

Thérèse Dupont, restauratrice d’art

Thérèse Dupont entreprend des études de restauration d’art à Florence. Son métier sera sa passion, il lui permet de côtoyer une riche palette d’œuvres, voyageant du moyen-âge à l’époque contemporaine, entre peintures de format de poche et chantiers d’église imposants. De 1989 à 2001 elle est impliquée dans un atelier à Fribourg, puis elle ouvre son atelier et rayonne dans toute la Suisse romande.

Marc Froger, ébéniste d'art

Né en 1959, Marc Froger se forme à l'ébénisterie en France avant de travailler dans plusieurs ateliers prestigieux de Paris. Sa spécialité est la restauration de meubles marquetés du XVIIIème siècle. En 1982, il participe à la mise au point du premier brevet déposé dans le domaine de la restauration de meubles. Il est indépendant depuis 1990.

Christian Gilliéron, tapissier-décorateur

Après un apprentissage de quatre ans chez René Périllard décorateur, Christian Gilliéron travaille cinq ans dans un atelier renommé, spécialisé dans le rembourrage et la couverture de meubles. En 1987, il s’installe à son compte. Soucieux de perpétuer ce métier qu’il trouve magnifique, il forme des apprenti-e-s et leur transmet sa passion pour son travail.

Anthony Guyot, doreur encadreur

Après avoir interrompu un apprentissage en menuiserie en 1978, Anthony Guyot réalise qu’il était important de faire de sa vie quelque chose que l’on aime vraiment. En parcourant une liste de métiers, il est attiré par le mot « doreur-apprêteur ». Trois ans plus tard, il obtient son CFC. Il parfait sa formation pendant quatre ans auprès de Rudolf Berger, professeur de dorure renommé de Berne.

Laurent Jaquet, relieur

Laurent Jaquet choisit la profession de relieur pour la variété des tâches, la diversité des matériaux et bien sûr le livre, l'objet même du métier. Apprenti dans l'atelier Boulenaz à Vevey, il termine sa formation en 1986 et la complète à l'école de reliure d'art Centro Del Bel Libro à Ascona au Tessin. Il perfectionne son art à Genève en s'intéressant à la restauration de livres anciens.

Fabien Robert, tapissier décorateur d’intérieur

Valaisan d’origine, Fabien Robert fait son apprentissage de tapissier à Fribourg et obtient son CFC en 1982. Puis il développe son savoir-faire par une forme de tour de compagnonnage chez divers maîtres tapissiers notamment chez un meilleur ouvrier de France et chez René Steiner, antiquaire à Bussigny. Il ouvre son propre atelier à Prilly en 2010.

Laurence Zähner, abat-jouriste et fabricante de luminaires

Depuis seize ans, Laurence Zähner pratique le métier d’abat-jouriste et fabricant de luminaires. Après des études de droit, à Paris et Lausanne, cette Parisienne découvre sa vocation et s’oriente vers le monde de l’artisanat d’art. Après une formation d’abat-jouriste à Paris, elle fonde VdeV CREATION en 2004. Depuis, elle œuvre sans relâche à perfectionner sa maîtrise technique.

http://blog.metiersdartvaud.ch/articles/douze-metiers-dart-a-lespace-des-telegraphes/



JEMA

Douze métiers d’art à l’Espace des télégraphes

Espace des télégraphes, Rue des Côtes-de-Montbenon 16 , 1003 Lausanne


Début Fin Nb adultes Nb enfants
fr