© Iris Mizrahi

Genève - Le travail du cuir fait peau neuve

Tribune de Genève, le mercredi 28 juin 2017, texte et photo Iris Mizrahi

Renaissance d’une profession menacée

Dans son atelier carougeois, Chris Murner relance l’apprentissage de maroquinier, disparu en Suisse depuis des années. Les petits miracles se produisent parfois par la grâce du doigté et de l’esprit. Dans l’atelier de maroquinerie l’Antre-Peaux, à Carouge, Chris Murner produit, depuis une trentaine, d’années autant d’idées que de sacs, actualisant sans cesse un artisanat intrinsèquement lié à l’histoire de la cité sarde. Formatrice dans l’âme, elle œuvre également à la renaissance d’une profession menacée d’extinction.

Formation sur mesure

Lorsque l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue OFPC propose à Chris Murner de réinventer la formation à Genève en délivrant à la fois la théorie et la pratique au sein de son atelier, elle embrasse le projet avec enthousiasme. La nouvelle loi fédérale sur la formation professionnelle permet en effet de déléguer (sous certaines conditions, techniques et pédagogiques) la totalité du cursus d’apprentissage à une entreprise en la considérant comme un centre de formation professionnelle. "Dans ce cadre, l’Etat peut financer l’entreprise au même tarif que si le jeune suivait les cours dans une école, rappelle Grégoire Evéquoz, directeur général de l’OFPC. Pour maintenir en vie une formation, il faut suffisamment de souplesse de la part de l’administration afin de proposer des modèles d’apprentissage alternatifs sortant du conventionnel, reposant sur la confiance et la capacité à innover."

Du concept d’une collection à sa réalisation, les apprenties maroquinières de l’Antre-Peaux sont ainsi associées à chaque étape du processus de création. Dans ce contexte d’apprentissage unique en son genre, quatre d’entre elles ont déjà obtenu leur CFC. Et Grégoire Evéquoz de souhaiter que "l’expérience que nous avons menée avec Chris Murner engendre d’autres élans formateurs dans le secteur de l’artisanat d’art."

Publié:

28 juin 2017


Partager


fr