03/03/2017
Vaud/Genève - Métiers d'art : la main de l'homme à l'honneur

Le Courrier, le 3 mars 2017

Les artisans genevois et vaudois montrent leur savoir-faire du 31 mars au 2 avril à l'occasion des Journées européennes des métiers d'art (JEMA). En terres vaudoises, 42 métiers hors du commun sont à découvrir en 38 lieux du canton. A Genève, le BFM sera au cur du programme avec la présence de 31 artisans.

télécharger

02/03/2017
Radio Chablais : La 4ème édition vaudoise des Journées Européennes des Métiers d’Arts aura lieu à la fin du mois

Le club (soir) du 2 mars 2017, 17h05

Interview de Thierry Hogan, secrétaire général de l’Association Suisse des Métiers d’Arts

Voir

02/03/2017
4ème édition des Journées Européennes des Métiers d'Art : les artisans vaudois ouvrent leurs portes au public

La Télé Vaud-Fribourg, le 2 mars 2017

Les 31 mars, 1er et 2 avril prochains auront lieu la 4ème édition vaudoise des Journées Européennes des Métiers d’Art. Le public pourra découvrir 42 métiers d’art dans 38 lieux répartis dans tout le canton. Les artisans ouvrent leur atelier au public : l’occasion de découvrir des professions insolites.

Voir

02/03/2017
Vaud : Au programme cette année, 42 possibilités de rencontres avec 76 artisans les 31 mars, 1er et 2 avril prochains

Communiqué de l'Etat de Vaud, le 2 mars 2017

Photo: David Gagnebin de Bons

Au total, 42 métiers différents seront à l’affiche, à l’exemple de facteur de clavecins, sculpteur de marionnettes ou encore fabricant de skateboards. Le lieu d’accueil et d’information permanent des JEMA sera cette fois abrité par le Château de Nyon.

Communiqué de l'Etat de Vaud

Voir

17/02/2017
Neuchâtel : les métiers d'art a l'honneur pendant trois jours

Canal Alpha : journal du soir 17 février 2017

Interview de Madame la conseillère d'Etat Monika Maire-Hefti

 

télécharger
Voir

26/01/2017
I mestieri artigianali e il lavoro (che c’è) per i giovani

Corriere della sera, 26 gennaio 2017, Laura Aldorisio

Fino al sei febbraio sono aperte le iscrizioni on line per le matricole della scuola primaria e secondaria e per i centri di formazione professionale. Nelle sole prime 24 ore la procedura è già stata compilata 77mila volte, come riportato dal ministero dell’Istruzione. La domanda è vasta e l’offerta varia. In Italia ci sono nidi professionali che accudiscono un talento e lo fanno fiorire tra gli artigiani, siano essi di bottega, in atelier di subfornitura o nell’industria. I giovani affiancati dai maestri rendono feconda l’esperienza e la professione mature favorendone la permanenza nel tempo. La Fondazione Cologni dei mestieri d’arte è nata proprio per far conoscere l’attualità di lavori nascosti e di rara bellezza. Il portale www.scuolemestieridarte.it è un valido strumento per verificare quale strada possa imboccare l’una o l’altra inclinazione personale. Sono 200 le scuole selezionate tra le eccellenze formative del nostro Paese. Scuola di gioielleria, liuteria, ebanistica, sartoria, restauro, pelletteria, moda, ceramica fino alle sceneggiature per il cinema. «Sono profili molto specifici e molto ricercati», conferma Alberto Cavalli, Direttore della Fondazione Cologni.] Fino al sei febbraio sono aperte le iscrizioni on line per le matricole della scuola primaria e secondaria e per i centri di formazione professionale. Nelle sole prime 24 ore la procedura è già stata compilata 77mila volte, come riportato dal ministero dell’Istruzione.

La domanda è vasta e l’offerta varia. In Italia ci sono nidi professionali che accudiscono un talento e lo fanno fiorire tra gli artigiani, siano essi di bottega, in atelier di subfornitura o nell’industria. I giovani affiancati dai maestri rendono feconda l’esperienza e la professione mature favorendone la permanenza nel tempo. La Fondazione Cologni dei mestieri d’arte è nata proprio per far conoscere l’attualità di lavori nascosti e di rara bellezza.

Il portale www.scuolemestieridarte.it è un valido strumento per verificare quale strada possa imboccare l’una o l’altra inclinazione personale. Sono 200 le scuole selezionate tra le eccellenze formative del nostro Paese. Scuola di gioielleria, liuteria, ebanistica, sartoria, restauro, pelletteria, moda, ceramica fino alle sceneggiature per il cinema. «Sono profili molto specifici e molto ricercati», conferma Alberto Cavalli, Direttore della Fondazione Cologni.

télécharger
Voir

03/12/2016
tagesanzeiger.ch - Handwerk hat auch im 21. Jahrhundert ein grosses Potenzial

Interview: Mathias Morgenthaler am Samstag den 3. Dezember 2016

Wer lernt heute noch Küfner, Kürschner, Drechsler oder Korbflechter? Viele Handwerksberufe sind vom Aussterben bedroht. Der Berner Möbelhändler und Innenarchitekt Philipp Kuntze will dieser Entwicklung nicht tatenlos zusehen. Mit dem Verein «World Crafts» macht er Handwerkskunst sichtbar und setzt sich dafür ein, dass es weiterhin Alternativen zum 3D-Drucker gibt. Philipp Kuntze will dafür sorgen, dass sich Handwerker besser vernetzen und vermarkten.

Voir

01/12/2016
Que sont les métiers d'art ?

Source : magazine Elle, 1er décembre 2016

Le 6 décembre, la maison Chanel présentera son défilé des Métiers d’Art. Mais que se cache-t-il derrière ce titre ? L’expression métiers d’art regroupe une sélection de métiers artisanaux.

Voir

13/11/2016
La fondation Michelangelo pour aider les maîtres artisans

Source : Le Temps, 13 novembre 2016

Johann Rupert, président de Richemont, et Franco Cologni, ancien patron de Cartier, créent la fondation Michelangelo pour soutenir « des métiers d’arts en danger ». Ils croient en une « nouvelle Renaissance ».

Voir

10/11/2016
Le portrait Philippe Dufour, horloger

24 heures, 10 novembre 2016, texte : Erwan Le Bec, photo : Jean-Paul Guinnard

Mettre un pied dans l'atelier de Philippe Dufour au Solliat, c'est entrer dans un véritable lieu saint de l'horlogerie. De cette ancienne école du village sortent des montres qui comptent parmi les plus prisées du monde.

télécharger

31/10/2016
Valoriser les métiers d'art

Source : Magazine Panorama, octobre 2016, texte : Ingrid Rollier

Quatre cantons romands ont créé l'Association suisse des métiers d'art (ASMA). Présentation de ses objectifs avec son secrétaire général, Thierry Hogan

télécharger
Voir

17/10/2016
Pour les jeunes diplômés, la tentation des métiers manuels. Selon une enquête menée en France par l'Association pour l’emploi des cadres (APEC) publiée en 2015, 14 % des jeunes diplômés de niveau bac +5 ou plus se sont finalement réorientés dans les deux

Source : Le Monde.fr, 17 octobre 2016

Ce changement tardif d'orientation peut s'expliquer par un ensemble de facteurs : la pression parentale pour exercer un métier spécifique ou faire de longues études, un manque d'information concernant toutes les filières et métiers existants ou encore une désillusion au moment d'entrer dans le monde du travail. Dans de nombreux cas, ces jeunes se tournent finalement vers le métier manuel qu'ils ont toujours souhaité exercer. « Il y a encore un état d’esprit très français qui oppose le travail intellectuel et le travail manuel, alors que les deux se conjuguent sans cesse dans le travail des artisans », précise François Moutot, directeur de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA).

Voir

Actualités

  © Théo Chavaillaz - RTS

On en parle - L'unique tonnelier de Suisse romande

Voir

Melting Pot - Congrès AIC Genève

Voir

Summer School 2022 de la Fondation Michelangelo

Voir

Kurszentrum Ballenberg – Treffpunkt Handwerk

Voir
fr