Critères d'entrée au répertoire des métiers d'art

  • L’artisan-e d’art transforme la matière, avec ou sans machine.
  • Il y a intention esthétique.
  • Le savoir-faire est maîtrisé (excellence de l’artisan·e d’art dans son domaine). L’artisan-e d’art a une large expérience de son métier et une parfaite connaissance et maîtrise des techniques et des matériaux.
  • L’artisan-e d’art, indépendant-e, salarié-e ou employeur-euse, exerce son métier à titre professionnel et comme activité principale. S’il s’agit d’un métier rare, ça peut être une activité accessoire.
  • L’artisan-e d’art a une reconnaissance officielle (diplôme, certificat…) ou la reconnaissance par ses pairs, par des prix ou par la presse.
  • L’artisan-e d’art exerce l’un des métiers de la liste de référence des métiers d’art (cf. site ASMA).
it